Comment soulager les articulations de mon cheval ?

Publié le : 25 février 20204 mins de lecture

Il n’est pas rare d’entendre parler de chevaux qui vivent dans la trentaine. À mesure que les chevaux vieillissent, l’usure d’une vie d’activité a des répercussions sur les articulations, ce qui entraîne le développement de l’arthrite. Bien qu’il n’y ait pas de traitement pour l’arthrite, il y a des façons de soulager les articulations du cheval.

Qu’est-ce que l’arthrite ?

L’arthrite est une dégénérescence des surfaces articulaires de l’articulation causée par une inflammation. Elle peut survenir chez les chevaux de tout âge, mais elle est plus courante chez les chevaux plus âgés. L’inflammation causée par l’usure constante au fil du temps entraîne une érosion des structures articulaires. Les chevaux plus âgés ont tendance à perdre une partie de l’élasticité de leurs tendons et de leurs ligaments. Ces changements réduisent les capacités naturelles d’absorption des chocs de votre cheval et entraînent un traumatisme accru à l’articulation.

Les régimes alimentaires

Nourrissez votre cheval avec une alimentation riche en acides gras qui sont de nature anti-inflammatoire et pauvre en acides gras. En d’autres termes, nourrissez plus de fibres (foin et herbe) et des graisses. En effet, la recherche a montré que les chevaux arthritiques supplémentés en acides gras avaient des niveaux d’inflammation réduits, présentaient moins de douleur et avaient une longueur de foulée plus longue. Vous pouvez aussi incorporer un complément articulaire complet à l’alimentation de votre cheval. Un supplément articulaire de haute qualité doit contenir des niveaux efficaces de glucosamine et de sulfate de chondroïtine, nutriments clés nécessaires au maintien d’une fonction articulaire normale. De la vitamine E naturelle adéquate peut également soutenir un système immunitaire fort, des muscles sains et des tissus nerveux. Méfiez-vous des ingrédients à base de plantes non testés et non réglementés, ils peuvent varier en force et en composition.

Autres précautions

Gardez le poids santé de votre cheval. L’excès de poids exerce une pression inutile sur les articulations et les muscles. Les chevaux en surpoids sont moins agiles et plus susceptibles de faire un mauvais pas. Ils peuvent développer un syndrome métabolique qui conduit à une inflammation systémique et augmente le risque d’arthrite. Par contre, les chevaux trop minces peuvent ne pas avoir la force musculaire nécessaire pour soutenir la fonction articulaire appropriée. En outre, gardez les pieds bien taillés. Sachez qu’un sabot bien équilibré absorbe les forces de commotion plus efficacement, réduisant ainsi l’usure des articulations. L’exercice est bon pour les chevaux plus âgés. Il augmente la circulation, ce qui nourrit l’articulation, élimine les déchets nocifs, renforce les muscles et augmente l’agilité qui réduit l’usure de l’articulation et protège contre les blessures. De plus, assurez-vous d’échauffer et d’étirer votre cheval avant de faire de l’exercice. Les étirements réchauffent les muscles et les tendons, brisent les adhérences et augmentent la circulation. Il réduit considérablement l’incidence des blessures et des traumatismes articulaires.

Quel équipement pour prendre soin des crins du cheval ?
Quel shampoing utiliser pour un cheval ?

Plan du site